English (United Kingdom)French (Fr)

Logo CRCI
Espace Blog
Poster un nouveau billet S'abonner aux flux RSS

Consulter les archives


Deux aides financières possibles conditions de travail, prévention des risques
DEBORDES Julien, ARACT Poitou-Charentes
le vendredi 22 juillet 2016

Voici une information sur deux aides financières possibles en fonction des projets :

La Région propose une aide pour les entreprises, coopératives et associations de moins de 250 salariés qui s'engagent à :
- mettre ne oeuvre une démarche durable d'amélioration des conditions de travail sur un projet identifié, de réduction de la pénibilité au travail et de prévention des risques en direction de leurs salariés,
- décliner cette démarche à travers un diagnostic précis et partagé, un plan d'actions pluriannuel et opérationnel, et une méthologie pragmatique,
- associer obligarement, les salariés ainsi que les instutions représentatives du personnel de l'entreprise, de la coopérative ou de l'association, au travers d'une véritable concertation, dans la définition, la mise en oeuve, le pilotage, le suivi et l'évaluation de la démarche.

- au titre de la croissance verte, prendre en compte le respect de normes environnementales (tri des déchets, recyclage, etc).

Date limite de candidature : 12 août  2016

http://les-aides.laregion-alpc.fr/fiche/soutien-aux-entreprises-regionales-oeuvrant-pour-lamelioration-des-conditions-de-travail-la-reduction-de-la-penibilite-au-travail-et-la-prevention-des-risques-en-direction-de-leurs-salarie/

Le FACT (Fonds pour l'amélioration des conditions de travail) : a pour objet de promouvoir et soutenir, au moyen d'une aide financière, versée sous forme de subvention dans le cadre d'une procédure d'appel d'offre, des projets d'expérimentation sur le champ de l'amélioration des conditions de travail.

Le prochain appel à projet aura lieu en septembre 2016 sur le thème de la Prévention de la
pénibilité.

http://www.anact.fr/services-outils/services/financer-un-projet-damelioration-des-conditions-de-travail-fonds-fact

Vous pouvez également contacter les service de la CARSAT.


Contact :
Julie DEBORDES
Secrétariat de l'Association Régionale pour l'Amélioration des Conditions de Travail
 
Tél : 05 49 52 25 78 - mail : j.debordes@anact.fr

ARACT Poitou-Charentes
15 ter rue Victor Grignard
Pôle République 2
86000 POITIERS
www.poitou-charentes.aract.fr

Ségolène Royal annonce deux nouveaux appels d’offres pour le développement de l’énergie solaire, à l’occasion des journées nationales de l’énergie solaire
,
le mercredi 29 juin 2016

Le développement de l’énergie solaire est une grande priorité de la transition énergétique. Elle s’est traduite dans l’ambition de développer 1 000 km de route solaire et à travers les objectifs 2023 que la Ministre a fixés dans l’arrêté du 24 avril 2016 relatif aux nouveaux objectifs de développement des énergies renouvelables :
- multiplication par plus de trois de la puissance installée pour le photovoltaïque, par rapport au niveau actuel,
- augmentation de 80 % pour le solaire thermique, par rapport au niveau actuel.
 
Une accélération du développement de l’énergie solaire est d’ores et déjà à l’œuvre. La capacité de production solaire installée a augmenté de 40 % depuis 2014. Depuis 2014, trois appels d’offres ont été lancés, qui permettront de générer plus d’un milliard d’euros d’investissements et de créer plus de 5 000 emplois dans la filière. La compétitivité des offres progresse régulièrement.
 
Le volume de chaque tranche de l’appel d’offres CRE 3 pour développer les installations photovoltaïques de moyenne puissance (100 à 250 kWc) sur bâtiments et sur ombrières de parking, a été doublé de 40 à 80 MW. 349 projets ont ainsi été retenus pour la première tranche.
 
Pour poursuivre et accélérer cette dynamique, Ségolène Royal annonce  deux nouveaux appels d’offres :
- un appel d’offres « centrales photovoltaïques au sol », qui porte sur un volume de 1 000 MW/an pendant 6 ans,
- un nouvel appel d’offres « centrales photovoltaïques sur bâtiments», qui porte sur un volume de 450 MW/an sur 3 ans.
 
Cette année, les journées nationales de l’énergie solaire se sont plus particulièrement intéressées au stockage de l’énergie, qui est un levier essentiel de la transition énergétique : il favorise l’intégration des énergies renouvelables intermittentes et l’autoconsommation ; il permet également de saisir des gisements d’efficacité en décloisonnant les vecteurs énergétiques (électricité, gaz et chaleur) et les usages, pourrépondre en particulier à l’enjeu de la mobilité décarbonée.
 
Le développement des énergies renouvelables, et en particulier du solaire, couplé au stockage de l’énergie est un vecteur d’innovation et d’activité industrielle, qui permet de créer les emplois de la croissance verte. La France dispose d’atouts dans ce domaine, avec notamment sa recherche et développement de pointe, ses industriels, et ses zones non-interconnectées.
 
C’est pourquoi, après avoir attribué, le 12 juin, 33 projets dans le cadre d’un première appel d’offres « photovoltaïque + stockage » dans les zones non-interconnectées, pour un volume total de 50 MW, la Ministre a décidé de renouveler cet appel d’offres pour un volume identique. Il contribuera à l’autonomie énergétique des zones non-interconnectées.
 
Ségolène Royal a engagé d’autres initiatives dans ce sens :
- un appel d’offres pour le développement de l'autoconsommation sur les bâtiments industriels, tertiaires et agricoles,
- un appel d’offres « territoires hydrogène », pour expérimenter localement l’économie de l’hydrogène et de ses différents usages, et en particulier le stockage de l’énergie grâce au vecteur hydrogène.
 
 
Plus d'information : 
www.developpement-durable.gouv.fr
 

ACT'IF lauréat des 21 solutions pour demain
Anne-Claire RICHARDOT , CCI France
le lundi 27 juin 2016

ACT'IF, outil d'économie circulaire développé par les CCI, est lauréat des "21 solutions pour demain" du Comité 21

A l’occasion de son 21ème anniversaire, le 30 juin prochain, le Comité 21, 1er réseau d’acteurs du développement durable en France, a lancé un appel à solutions « 21 solutions pour demain » pour construire l’avenir ensemble ! Cet événement proposait d’identifier et de partager 21 solutions innovantes vers l'objectif de cet anniversaire « Ensemble, quelle vision pour notre société ?

Les 21 solutions

Plantez un arbre virtuel avec DARVA
DARVA ,
le mardi 31 mai 2016

CLIQUEZ ET PLANTEZ !


Dans le cadre de nos actions en faveur du développement durable, nous avons initié un partenariat avec Le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin et Reforest’Action afin de préserver la trame paysagère du Marais et de compenser nos émissions de gaz à effet de serre.Nous souhaitons vous associer à notre opération de replantation en vous offrant un arbre virtuel.
Participez à notre démarche !
L'équipe RSE DARVA
 
1 arbre virtuel = 1 arbre planté
 
JE PARTICIPE !
 
DARVA, 245 rue du Stade BP 98732 Chauray 79027 NIORT Cedex

Soutenez les projets d'AMADA à Madagascar
VALERO Téo, AMADA
le jeudi 26 mai 2016

L’association AMADA ( La Rochelle ) mène différents projets à Madagascar dans la région de Mahajanga, le but étant le développement local, la réhabilitation sociale et la protection du
patrimoine naturel.

Les eco-entrepreneurs pourraient être intéressés par la reforestation que propose l’association ainsi que la défiscalisation à raison de 60% du don.

Voici le lien de AMADA : http://www.eden-promotion.fr/amada/amada_association.php

Contact : Téo VALERO - teo.valero@laposte.net

Economie circulaire, lancement de 2 appels à projets destinés aux PME
Pierre-Yves BURLOT , ADEME
le jeudi 12 mai 2016

Nous avons le plaisir de vous informer que le Programme d'investissements d'avenir (PIA) et l'ADEME lancent deux Initiatives PME (IPME) afin d'accompagner et de renforcer la capacité d'innovation des PME dans les secteurs suivants :
* recyclage et valorisation des déchets ;
* eco-conception, économie de la fonctionnalité, réduction des déchets et du gaspillage alimentaire.

L'objectif de ces appels à projets est de cofinancer des projets innovants, à fort potentiel pour l'économie française, et créateurs d'emplois ; ces projets seront facteurs d'accélération du développement et du déploiement de méthodologies, technologies, services et solutions novateurs dans les domaines ciblés.

Les projets attendus pour l'IPME Recyclage et valorisation des déchets doivent porter sur au moins un de ces trois champs :
* collecte, tri et préparation des déchets ;
* transformation, utilisation et réintégration des matières issues de déchets dans de nouveaux produits ;
* optimisation de la valorisation énergétique de déchets.

Les projets attendus pour la seconde IPME doivent porter sur au moins un de ces trois champs :
* éco-conception ;
* économie de la fonctionnalité ;
* réduction des déchets et du gaspillage alimentaire, assistance au changement de comportement.

Ces deux IPME se clôturent le 12 septembre 2016 et ciblent des projets monopartenaires, d'une durée maximum de 18 mois et dont le budget global est supérieur ou égal à 300 000 €.
Le processus de sélection est rapide (6 semaines), les auditions des projets présélectionnés par le jury se dérouleront du 17 au 21 octobre 2016  et l'annonce des lauréats mi-novembre 2016.

Important : Les projets labellisés par un pôle de compétitivité pertinent par rapport aux thématiques concernées et satisfaisant aux critères d’éligibilité sont automatiquement retenus pour la phase d’audition.
Les projets sélectionnés reçoivent une aide financière sous forme de subvention, avec un taux d'aide de 45% pour les petites entreprises et 35% pour les moyennes entreprises, aide plafonnée à 200 000 € par projet. Pour l'IPME Recyclage et valorisation des déchets, l'aide peut atteindre 400 000 € dans le cas d'une demande d'avance remboursable.
Vous trouverez l'ensemble des informations de ces deux IPME sur les liens suivants :
* https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/IPMEdéchet2016-38
* https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/IPMEécocon2016-39

Pierre-Yves BURLOT
Direction des Investissements d'Avenir ADEME

INVITATION
CABARET Yohana,
le jeudi 28 avril 2016

AcclimaTerra, le Comité Scientifique sur le Changement Climatique pour la région Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes  vous invite à vous exprimer et à débattre avec les chercheurs qui vont établir le prochain rapport sur le changement climatique. 
 
En 2013 le Rapport "Prévoir pour Agir" avait rassemblé 160 scientifiques, sous la coordination du climatologue du GIEC Hervé Le Treut, et à la demande du Président de Région Alain Rousset, pour établir le bilan des besoins d’adaptation au changement climatique de l’Aquitaine. 
 
Dans la continuité de ce rapport diagnostic, un Comité Scientifique régional AcclimaTerra (www.acclimaterra.fr) a été mandaté pour poursuivre et étendre sa veille scientifique à l'échelle du territoire de la région Aquitaine-Limousin-Poitou Charentes. 
 
Dans le cadre de cette démarche, AcclimaTerra organise la "Semaine du Changement Climatique" pour ouvrir un dialogue Science-Société. 
 
Cinq réunions publiques ouvertes à tous, professionnels, citoyens et associations, se tiendront dans les villes de Bordeaux, La Rochelle, Limoges, Pau et Poitiers du 9 au 13 mai 2016, de 14h à 17h. Chacune de ces réunions apportera un éclairage sur les enjeux du changement climatique au niveau global et régional, présentera la démarche d'AcclimaTerra et, surtout, donnera la parole aux participants. Nous attendons beaucoup de cette démarche de consultation : nous espérons que vous viendrez nombreux et que vos questions, vos suggestions, pourront influencer fortement le contenu du prochain rapport.   
 
Nous vous remercions de bien vouloir confirmer votre présence, en ligne grâce au formulaire d'inscription
Pour plus d'informations, n’hésitez pas à visiter notre site web www.acclimaterra.fr

Les sacs plastique à usage unique seront interdits aux caisses à compter du 1er juillet 2016
MOUZAY Isabelle, CCI Poitou-Charentes
le jeudi 31 mars 2016

SOUS EMBARGO
jusqu’au jeudi 31 mars 2016 6h00
 
Le décret mettant fin aux sacs plastique jetables est publié aujourd’hui au journal officiel. Ce texte donne corps à l’ambition portée par Ségolène Royal de réduire les impacts environnementaux considérables liés à la production et la distribution de ces sacs.
 
Les sacs plastique à usage unique seront donc interdits aux caisses à compter du 1er juillet 2016.
 
Les solutions alternatives aux sacs plastique de caisse sont désormais connues et éprouvées :
- utilisation de sacs réutilisables quelque soit leur matière ;
- autres modes de conditionnement des marchandises comme par exemple des cabas, filets ou chariots).
 
D’autres Pays, la Finlande, le Danemark ou l’Irlande, ont ainsi déjà réduit la consommation de sacs de caisse à usage unique à moins d’une trentaine de sacs par habitants et par an.
 
Les enjeux liés à la consommation considérable et l’importation des sacs à usage unique utilisés pour la pesée des fruits et légumes et l’emballage des produits de bouche justifient également que des mesures soient prises rapidement pour en diminuer les impacts. Ainsi, dès le 1er janvier 2017, seuls les sacs biosourcés (avec une teneur en matière végétale qui augmente progressivement dans le temps) et compostables en compostage domestique pourront être utilisés pour ces usages. Des entreprises françaises (SPhere, Barbier, Limagrain, Bagherra, Styl-Pack, La Française des Plastiques…) produisent déjà ce type de sacs.
 
Le développement de nouveaux plastiques biosourcés permettra, en comptabilisant les emplois dans la recherche et le développement, la culture des végétaux qui serviront de base aux matières premières, la production de nouvelles résines composées de matière végétale et les usine fabricant les produits biosourcés de créer 3 000 emplois sur le territoire national. 
 
Ségolène Royal rappelle que les sacs plastique non biodégradables sont utilisés quelques minutes mais mettent plusieurs centaines d'années à se dégrader, et sont ingérés par les animaux marins et les oiseaux. 75 % des déchets abandonnés en mer sont en plastique. Le cas le plus emblématique est celui des tortues marines, qui confondent les sacs plastique avec des méduses : 86 % des espèces de tortues marines sont touchées par ce phénomène. Les oiseaux sont également très concernés : en mer du Nord, les estomacs de 94 % des oiseaux contiennent du plastique. En tout ce sont plus de 260 espèces qui sont impactées par les sacs plastique.
 
Cette interdiction constitue une étape clé, qui marque la volonté de Ségolène Royal de mettre en œuvre des politiques ambitieuses en matière de protection de l’environnement, notamment portées dans le cadre du projet de loi relative à la biodiversité.

Plus d'information :

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Interdiction-des-sacs-en-plastique.html

5ème édition du Concours National de la Création d'Entreprise Construction Durable
David Portugais ,
le jeudi 17 mars 2016

La construction durable est un véritable enjeu de notre société. Il s'agit de bâtir intelligemment, dans le respect de la planète comme des usagers. En l'espace de cinq ans, le Technople Domolandes a déjà accueilli près d'une trentaine d'entreprises de secteurs la pointe de l'innovation et des technologies. 
 
Domolandes annonce la 5ème édition de son concours National de la Création d'Entreprise
Construction Durable.
 
Ce concours d'envergure nationale concerne la construction durable et le numérique, pour attirer des entreprises innovantes dans une zone conomique particulièrement dynamique.
 
Il s'adresse aux porteurs de concepts, de projets de création et aux jeunes entreprises, c'est--dire âges de moins de trois ans, de l'ensemble de la filire du bâtiment. 

Les idées proposées doivent relever de thématiques propres la Construction Durable et au
Numérique appliquées au domaine du bâtiment : énergies renouvelables, gestion du cycle de l'eau, traitement et valorisation des déchets, co-matériaux, solutions globales de rénovation, domotique, outils BIM, solutions collaboratives, procédures innovantes, modes de construction...  
 
David Portugais - david.portugais@domolandes.fr - 0558557200.
 
Pour en savoir plus :

http://www.domolandes.fr/concours-national

 


 

Professionnels du tourisme : découvrez l'écolabel tool box, boîte à outils gratuite proposée par l'ADEME
MOUZAY Isabelle, CCI Poitou-Charentes
le mardi 15 mars 2016

L’Ademe lance  l’Ecolabel Toolbox, auprès des professionnels et acteurs du Tourisme, pour leur recommander l’usage de la plateforme et promouvoir le tourisme durable.

Labellisés ou non, l’Ecolabel Toolbox intéresse tous ceux qui développent une offre éco-respectueuse et pourra leur faciliter la certification. 

Pour faciliter la prise en main de l’outil, plusieurs web-conférences seront organisées début mars. Vous retrouverez toutes les dates sur la page "Espace de travail" : http://www.ecolabeltoolbox.com/fr/espace-de-travail

Créée par l’Ademe, en collaboration avec l’Afnor, l’Ecolabel Toolbox a plusieurs objectifs :
- décrypter le référentiel,
- aider les hébergements dans la démarche d’obtention ou de renouvellement de l’Ecolabel Européen,
- et valoriser la certification auprès du grand public.,  
Elle est disponible gratuitement en ligne.
Pour rappel vous pouvez également vous inscrire à la plateforme et créer votre compte via l’espace utilisateur: www.ecolabeltoolbox.com