English (United Kingdom)French (Fr)

Logo CRCI
La biodiversité crée de la valeur pour les entreprises



 
visuelCe qu'apporte la biodiversité aux entreprises est parfois difficile à appréhender, elle joue pourtant un rôle majeur comme pour toutes les activités humaines et rend de multiples services. Mais cela reste parfois invisible, en particulier parce qu'elle fonctionne en interactions.
 
"La biodiversité, c'est comme le foot : il faut des bons joueurs, mais ce sont d'abord les interactions qui comptent. Il faut que le ballon circule !" explique Emmanuel Delannoy, fondateur de L'institut INSPIRE. Mais certains bons joueurs se raréfient, et des ballons circulent moins bien... Aujourd'hui, la prise de conscience des risques liés à l'appauvrissement de la biodiversité fait son chemin. Or, toute entreprise peut être actrice de la protection de la biodiversité, mais aussi l'utiliser pour créer de la valeur.
 
Comment pourriez-vous valoriser ce capital naturel ?
Cet article vous propose quelques pistes au coeur d'un vaste sujet encore largement à explorer.


 

La biodiversité nécessite d'agir pour la préserver, mais aussi pour mieux la valoriser

Hubert Reeves, astrophysicien, Président de Humanité et biodiversité et Président d'honneur de l'Agence française pour la biodiversité, déclare « Toute entreprise, industrielle, de service ou commerciale, dépend aussi de la biodiversité. Parmi les risques que court une entreprise, il y a ceux liés à la disponibilité et aux coûts des matières premières. Et pour que leur existence et leur qualité soient  disponibles,  il  faut  toujours  un  champ,  une  forêt,  une  zone  humide, des sols épargnés de l'urbanisation et en bon état, abritant les myriades de microorganismes qui le rendent fertile... On n'en finirait pas d'énumérer les chaînons du vivant indispensables à tous les humains. Comme  les  forestiers,  qui  ont  de  tout  temps  su  se  projeter  dans  le  moyen ou le long terme, nous devons regarder plus loin. L'avenir s'élabore dans le présent, de façon cruciale. Un autre modèle économique est à construire. Quel beau challenge pour des entrepreneurs ! »

 
En cette fin d'été et rentrée, il vous paraît sans doute assez évident que vos vacances, si vous en avez pris, ont été certainement largement subventionnées par la biodiversité qui vous a offert son littoral, ses montagnes, ses forêts, sa flore, sa faune, des milliers de sensations reposantes ou stimulantes, ... Ou bien, si vous avez travaillé, particulièrement les entreprises du secteur du tourisme, qu'elle a certainement joué un rôle important pour la satisfaction de votre clientèle ? Au fait, vous en parlez avec vos clients de la biodiversité qui les environne ? Voilà un moyen très utile de la valoriser : à la fois la mettre à la portée de vos clients qui auront le plaisir de la découvrir et donc de mieux la respecter, et d'apporter un plus à votre offre d'hébergement, de restauration ou de loisirs.
 
Le secteur du tourisme est "naturellement" un acteur qui peut développer de multiples potentiels de valorisation. Ainsi, Nathalie et Francis Hervouet se sont-ils lancés dans l'aventure de la création en 2001 de leur parc "Les oiseaux du Marais poitevin" à St Hilaire la Palud en Deux-Sèvres. "Nous nous sommes aperçus que la grande majorité des touristes qui visitent le Marais poitevin ne voyaient pratiquement pas les oiseaux propres à ce site et à son écosystème. C'était bien dommage ! Comme nous étions des passionnés, nous avons eu l'idée d'un parc ornithologique pour qu'ils puissent les découvrir".
 
 
Autour de l'entreprise, et dans le cycle de vie des produits
 
En tant que PME, vous pensez probablement d'abord à la biodiversité à proximité de votre entreprise, comme dans cet exemple du secteur du tourisme. Bien souvent, on songe au terrain sur lequel l'entreprise est implantée. Et, même si c'est une vision très rapprochée, on peut déjà agir. Par exemple, bien veiller à éviter tout ce qui peut polluer les sols et les nappes phréatiques, donc entretenir sainement les espaces verts, éviter tout ce qui peut provoquer des infiltrations. Mais aussi, il est possible d'aller plus loin et d'utiliser votre espace, si vous en avez, pour favoriser la biodiversité. Ainsi Millet Atlantique à Bressuire (Deux-Sèvres) a mis en place un rucher et des demi-journées de découverte pour ses collaborateurs. Aigle, sur son site d'Ingrandes-sur-Vienne (Vienne) a été encore plus loin en réalisant un audit de biodiversité avec le mise en place de mesures pour la protéger.
 
Mais au-delà du site d'implantation, le produit (ou le service) que vous offrez tient-il compte de ses impacts sur la biodiversité ? Pour cela, il faut aborder votre production en termes de cycle de vie du produit, depuis les matières premières utilisées dans la fabrication jusqu'à la fin de vie. En commençant bien sûr par les impacts les plus forts et sur lesquels vous pouvez agir. Ainsi, pour poursuivre avec l'exemple d'Aigle, le choix a été fait depuis 2016 de remplacer les fourrures naturelles par des fourrures synthétiques pour les vêtements fabriqués. Cette démarche vous amènera très certainement à une stratégie d'achats responsables, car elle va vous conduire à vous interroger sur les pratiques de vos fournisseurs et de toute votre chaîne d'approvisionnement (où et comment la ressource a-t-elle été produite ?).
 
 
Des actions avec de multiples parties prenantes
 
A travers l'approche de votre stratégie de valorisation de la biodiversité, de nombreuses parties prenantes sont mobilisables et contribueront, souvent très volontiers, à votre action.
Vos collaborateurs, vos fournisseurs, vos clients, mais aussi tous les acteurs de votre territoire (collectivités, associations, etc.) en commençant par votre voisinage.
 
A ce titre les actions d'entreprises telles que Léa Nature à Périgny en Charente Maritime (notre témoignage du mois) et Laboratoire Science et Nature à St Clémentin en Deux-Sèvres sont particulièrement remarquables. Il faut dire que ces entreprises dépendent directement de la biodiversité pour leurs matières premières et sont donc extrêmement conscientes de l'enjeu qu'elle constitue pour notre économie et notre société.
"En ces temps de crises, il serait bien, et urgent, d'adresser un message rappelant que l'activité des entreprises repose davantage sur le vivant que sur la finance et qu'il sera plus difficile de reconstruire la nature que le système financier" écrivait en 2010 Jacques Weber, économiste et anthropologue.
 
La biodiversité est aussi source d'innovation
 
C'est un des sujets préférés d'Emmanuel Delannoy de l'Institut INSPIRE "s'inspirer de la nature pour innover durablement". Saviez-vous, par exemple, que la création du velcro ou scratch s'inspire directement de la bardane (qui s'accroche à vous ou à votre chien lors de vos promenades) ? "Le biomimétisme est une source d'innovation quasi illimitée". Voici encore une valorisation à développer à partir de la biodiversité.

En Nouvelle-Aquitaine, une richesse territoriale

La Nouvelle Aquitaine est une Région riche en biodiversité : des espaces naturels exceptionnels sont placés sous l'influence de la côte Atlantique, marqués à l'est par les contreforts du Massif Central et ceinturés au sud par la chaîne des Pyrénées. Le caractère de zone de transition de ce territoire lui confère une extraordinaire diversité d'écosystèmes tels que dunes littorales et étangs côtiers, marais et estuaires, moyenne et haute montagne pyrénéenne, les milieux aquatiques et vastes zones humides. Cette richesse représente un enjeu en termes d'aménagement et de développement durable de la Région. Elle contribue à son développement économique, au bien-être de sa population et à l'attractivité territoriale.

 
 
. Pour en savoir plus sur l'approche d'Emmanuel Delannoy : Intervention d'Emmanuel Delannoy les INSPIRations 2016, audition au CESE en 2015